Derniers articles

Catégorie articles

Sous la houlette du Bon Pasteur dimanche 25 avril à Saulzet le Froid


Le Bon Pasteur donne sa vie pour ses brebis

Jean 10,11-18

 

 

Telle était la Bonne Nouvelle entendue ce dimanche au cours de l’Evangile de Jean. A cette occasion, la communauté de Saulzet présentait au pied de l’autel cette parabole par la présence de santons (berger et son troupeau) pour que chacun garde l’image du Bon Pasteur, tel que se présente à nous, le Christ. Nous remercions les jeunes de l’Aumônerie qui nous ont transmis cette information, témoignage de notre communauté en action.

 

 

Brève chronique d’Art Sacré

Mais que savons nous de la représentation du Bon Pasteur à l’origine? 

Le Bon Pasteur (ou Bon Berger dans certaines traductions de la Bible), (ποιμήν ὁ καλός poimḗn ho kalós) est un des vocables, ou « titres », par lesquels le Christ s’identifie . Il fait partie des sept paroles Je suis… que l’on trouve uniquement dans l’Evangile de Jean et fait allusion à un aspect de la mission de Jésus : celui qui rassemble, guide, recherche celui qui est égaré et donne sa vie pour les autres. Il fait paître ses brebis ou ramène la brebis perdue.

Cette appellation est à l’origine du mot « pasteur » en usage dans le christianisme.

Le thème iconographique du Bon Pasteur connaît une large diffusion d’abord dans l’art grec antique, où il est appliqué à l’Hermès criophore (du grec κριος, « bélier » et φόρος, « qui porte »), mais aussi aux porteurs d’offrande, puis dans l’art romain au sein duquel il est particulièrement utilisé dans un contexte funéraire, selon des formules dont s’inspire pleinement l’art chrétien naissant. Ce thème aurait lui-même des prototypes sumériens.

L’iconographie chrétienne figure d’abord le Christ «agneau de Dieu», désigné par Jean Baptiste, puis Jésus devient à son tour le Bon Pasteur qui rassemble les brebis égarées.

Fresque dans les catacombes de Priscille à ROME

Ce thème a inspiré de nombreux artistes peintres, sculpteurs… 

Mosaïques du Bon Pasteur à  Ravenne Vème siècle

Ainsi nous retrouvons fréquemment des représentations du Bon Pasteur, en vitrail, sculpture, peinture, vêtement liturgique, également sur de l’orfèvrerie comme ici sur ce calice ou sur des portes de tabernacle comme ci- dessous à Jussat, petite église de notre paroisse.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils