Derniers articles

Catégorie articles

9 Février Fête de Sainte APOLLINE Reportage FR3


Sainte Apolline ou Apollinie

Vierge et martyre à Alexandrie en Égypte lors d’un moment où l’empereur Dèce, sans organiser une véritable persécution, laissait les païens donner la chasse aux chrétiens et les tuer comme ils voulaient, sans qu’ils soient punis pour ces meurtres.
Saint Denis d’Alexandrie  dans une lettre à son ami Fabien, évêque d’Antioche, raconte comment elle fut prise par les païens au cours d’une émeute. Elle n’était plus jeune, et c’est pourquoi ils s’amusèrent à l’édenter. Ils lui brisèrent une à une toutes les dents puis la menacèrent de la jeter vivante dans le bûcher qu’ils venaient d’allumer si elle ne reniait pas sa foi.

                                                                                                                  Tableau de Zurbaran peint en 1636
Brûlée par le feu de l’amour du Christ, elle s’excusa auprès d’eux de ne pouvoir le renier, puis elle s’élança d’elle-même dans les flammes et mourut en 249 ?

En raison de son historicité douteuse, le culte de cette sainte est limité aux usages locaux depuis 1970. (diocèse de Poitiers – quelques saints du Poitou et d’ailleurs)

Martyrologe romain

 

Chronique Art sacré :

« Près de Fribourg (Suisse) existe une chapelle mentionnée pour la première fois en 1147 dédiée à Ste Apolline. Cette petite chapelle se trouve à côté d’un pont datant du XVIe siècle, le pont de Ste Apolline sur le territoire de la commune de Villars-sur-Glâne.

Ce magnifique témoin de l’architecture vernaculaire est composé essentiellement de tuf. Il se situait sur un important axe de circulation au Moyen-Age, note l’archéologue Jean-Pierre Dewarrat. Aujourd’hui il est interdit de circulation, mais il est emprunté par des centaines de pèlerins de Compostelle. Il est peu courant de trouver une petite chapelle à côté d’un pont. De nombreuses dents cariées ont été trouvées dans le périmètre prouvant que Ste Apolline, vierge et martyre du IIIe siècle, était très aimée. »

Une relique est conservée dans l’église du village de Lézat sur Lèse en Ariège. Il s’agit d’une dent supposée de Sainte Appolonie. Enchâssée sur un manche d’argent, la relique aurait le pouvoir de calmer les bébés en train de sortir leurs dents. La relique est apposée et frottée sur les gencive des enfants. De nos jours encore ce rituel est pratiqué régulièrement.

 

A lire aussi: Sainte Apollonie (Apolline) dans la légende dorée de Voragine

On représente Ste Apolline avec une tenaille dans les mains serrant des dents en souvenir de son martyr. Elle est la patronne des dentistes.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils