Derniers articles

Catégorie articles

12 Février Fête de Bienheureuse OMBELINE et St Benoit d’ANIANE


Moniale cistercienne à Jully-les-Nonnains, Bourgogne, 
« Hombeline (ou Ombeline), sœur de St Bernard, naquit en 1092 à Fontaine les Dijon. Mariée au frère de la duchesse de Lorraine, et jouissant d’une grande fortune, elle menait grande vie. Son frère provoque en elle le choc décisif qui entraîne sa conversion en refusant de la recevoir un jour où elle vient lui rendre visite au monastère en grand équipage.
Après ces quelques années de vie frivole, elle suit donc l’exemple de ses frères et embrasse la vie monastique. Elle entra (avec l’accord de son mari) chez les bénédictines de Jully, près de Ravières. Elle devint prieure de ce monastère qui fut vite trop petit pour accueillir les nouvelles sœurs: aussi fonda-t-elle un nouveau monastère à Crisenon (paroisse de Prégilbert).

Elle mourut en 1141 et fut enterrée à Jully. »

(Culte confirmé en 1703, sa commémoration initialement prévue au 21 août a été fixée au martyrologe romain au 12 février.)


– Illustration: Ombeline, tableau du peintre salinois Adrien Richard. C’est une des rares sinon l’unique représentation de cette sainte. Elle se trouve dans l’église d’Orgelet, dans le Jura.

 

 Egalement ce même jour

Fête de saint Benoît d’Aniane, abbé. Chargé de réformer les monastères de l’empire, il fit adopter partout la règle bénédictine, et favorisa la diffusion de la liturgie romaine. Il mourut à Aix-la-Chapelle, en 821.

On fait mémoire des Sept Fondateurs de l’Ordre des Servites de la Bienheureuse Vierge Marie : jeunes gens qui abandonnèrent la vie brillante de la bourgeoisie florentine du XIIIe siècle pour se consacrer à Dieu comme serviteurs de sa sainte Mère.

Martyrologe Romain

 

Brève chronique d’Art Sacré

Ombeline décident de fonder un prieuré de femmes qui serait sous la dépendance de l’abbaye mère, Molesme. Milon II de Bar fit une donation de son château de Jully avec toutes ses dépendances et la paroisse de Jully ; ce château avait été bâti par son aïeul Milon, Comte de Tonnerre en 987

La charte fut ratifiée par Joceran évêque de Langres  et par une bulle papale d’Eugène III le . Molesme avait délégué quatre moines pour gérer et superviser l’abbaye, cette tutelle causa de nombreux conflits entre les parties qui furent portés jusque devant divers papes. La Guerre de 100 ans affaiblissant le temporel et le spirituel de l’abbaye, la communauté fut dissoute le .

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils