Derniers articles

Catégorie articles

4 Mars Fête de Saint CASIMIR


Casimir

Prince de la dynastie des Jagellons, troisième enfant et second fils des treize enfants du roi Casimir IV de Pologne (1427 + 1492)] et d’Elisabeth d’Autriche, naquit le 3 octobre 1458 à Wawel, le palais royal de Cracovie . Il a treize ans quand son père lui commande d’aller ceindre la couronne de Hongrie. Mais il devra livrer bataille. Casimir refuse une couronne qu’il lui faudra conquérir dans un bain de sang chrétien. « J’ai en vue », écrit-il alors, « une union de la Hongrie avec la Pologne, mais pas une guerre fratricide ». Régent de Pologne en l’absence de son père, prince intelligent et généreux, il accomplit ses fonctions avec conscience et justice. Il fut le prince que le zèle pour la foi, la chasteté, la pénitence, la bonté envers les pauvres et la dévotion envers l’Eucharistie et la Vierge Marie ont rendu célèbre..

Atteint de tuberculose pulmonaire, il refuse les moyens qu’on lui propose pour sauver sa vie. « Plutôt mourir que de commettre le péché. » Au milieu d’une cour luxueuse, il sut garder un grand amour des pauvres et de la pauvreté grâce à une vie de prière intense. Il est le patron de la Lituanie, mais la Pologne ne l’oublie pas dans ses prières.
Il mourut saintement, à l’âge de vingt-six ans, au château de Grodno, à Vilnius en Lituanie, le 4 mars 1484. Il est canonisé par le pape Adrien VI en 1522.

 Martyrologe romain

Château de Grodno, blog de T Jamard

« Le prince royal ne peut rien faire de plus noble que de servir le Christ caché dans les pauvres. En ce qui me concerne, je ne veux que servir les plus pauvres d’entre les pauvres. »

Saint Casimir en réponse à l’un de ses interlocuteurs

 

 Lorsqu’en 1604, on ouvrit son tombeau pour sa translation dans l’église que Sigismond III venait d’élever sous son vocable, on trouva son corps frais et entier qui, entre ses mains tenait cette hymne à la Sainte Vierge :

Chaque jour, ô mon âme, rends tes hommages à Marie, solennise ses fêtes et célèbre ses vertus éclatantes ;

Contemple et admire son élévation ; proclame son bonheur et comme Mère et comme Vierge ;

Honore-là afin qu’elle te délivre du poids de tes péchés ; invoque-là afin de ne pas être entraîné par le torrent des passions …

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils