Derniers articles

Catégorie articles

30 Janvier Sainte MARTINE… à Rome et dans notre diocèse


 

En illustration sur la page d’accueil: À Rome, le pape Donus dédia une basilique au nom de Ste Martine sur le forum romain en 676 ou 678.

Sainte Martine

Vierge, martyre à Rome (✝ 226)

Dieu seul sait ce qu’elle a vécu. Son hagiographie se développe au xviie siècle après la découverte de ses reliques en 16343.

Martine était la fille de nobles romains, son père ayant été plusieurs fois consul. À la mort de ce dernier, elle vendit tous ses biens et consacra cette fortune à des œuvres de charité.

Martine vivait au temps de l’empereur Alexandre qui selon cette légende persécutait les Chrétiens. Elle fut un jour arrêtée alors qu’elle était en prière dans une église, et conduite devant l’empereur. Elle fut conduite dans le temple d’Apollon afin d’y sacrifier, mais elle refusa, tandis qu’un tremblement de terre abattit le temple et la statue du dieu qui s’y trouvait.

L’empereur fit alors torturer Martine, mais elle résista et entraîna la conversion de ses bourreaux.

Elle fut déchirée avec des crochets de fer et amenée dans les arènes pour y être la proie des bêtes, mais les lions se couchèrent à ses pieds ; elle fut mise sur un bûcher : les flammes ne l’atteignirent pas mais brûlèrent les spectateurs. Finalement, l’empereur la fit décapiter.

La légende précise que deux aigles vinrent veiller sa dépouille avant qu’un autre chrétien pût venir l’inhumer.

 Elle fut en grande vénération à Rome pour y avoir subi le martyre.. 
Elle est la sainte patronne de l’église du XIIe siècle sainte Martine à Pont du Château (63430)
Illustration: vitraux – église Sainte Martine, Pont-du-Château 63430 – église de l’Assomption, Montpeyroux 63114 – photos Albert Thai.
– vidéo de la webTV de la CEF: Sainte Martine, chant.

Martyrologe romain

Ste Martine: Évènement Dans notre diocèse!!! 

le 29/01/2019

Le reliquaire entre les Martine et Monseigneur Kalist, archevêque de Clermont. © Droits réservés

L’archevêque de Clermont, François Kalist a déposé une relique de sainte Martine, en l’église qui lui est dédiée, ce dimanche 29 janvier 2019 à Pont-du-Château.

Après avoir constaté la disparition de la relique de sainte Martine, le père Thomas curé de la paroisse  avait reçu l’assentiment d’Hippolyte Simon (le prédécesseur de Mgr Kalist à la tête du diocèse), pour entamer des démarches destinées à en obtenir une nouvelle.

Accompagné du soutien de la CDAS(Commission Diocésaine d’Art Sacré) de Clermont, Jean-Claude Labrune, bénévole, s’est chargé des formalités qui mèneront la paroisse à s’adresser au diocèse d’Amiens, en possession de plusieurs reliques.

En juin 2019, Monseigneur Kalist s’est vu remettre une capsule authentifiée contenant une relique de la sainte des mains de Mgr Leborgne, archevêque d’Amiens.

« La présence d’une relique n’est pas une fin en soi, mais elle nous relie à la réalité », a expliqué le père Thomas. « Il est important pour les paroissiens de savoir que leur église détient une relique, considérant qu’elle est porteuse de la présence particulière de Dieu ».

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils