Derniers articles

Catégorie articles

28 Février Fête de Saint ROMAIN


Saint Romain désigne plusieurs saints ou bienheureux. Les plus célèbres en France sont célébrés le 28 février, dont : 

Romain

Abbé du Jura, frère de saint Lupicin (✝ 460)

Vitrail de St Romain et Lucipin, maison du diocèse de Poligny

Romain et Lupicin : Deux frères dont les cheminements spirituels et le caractère étaient fort différents, mais bien complémentaires. Plutôt que de s’opposer, ils unirent leurs différences, pour se rejoindre dans un même service de Dieu.

Statue de Saint Romain de l’église st Pierre-St Romain à Savennières
Romain avait trente-cinq ans lorsqu’il quitta son Bugey natal, à 35 ans, vers 435, dans un « désert » au confluent de deux rivières, pour y vivre en ermite. n’emportant avec lui que « la vie des Pères du Désert. » Il prit son chemin vers l’Est, traversa de grandes forêts et finit par atteindre la Bienne. Il venait de trouver ce qui lui convenait: de la terre labourable, une fontaine, des arbres et du silence. Il vécut là quelques années comme s’il était dans le désert égyptien de la Thébaïde.
Puis des disciples vinrent à lui, si nombreux qu’il dût leur bâtir deux monastères distants de 12 kilomètres l’un de l’autre. Condat qui deviendra la ville de Saint Claude, et Laucone qui deviendra Saint Lupicin. Son frère en effet vint le rejoindre, mais attendit son veuvage. Romain garda la direction de Condat et confia Laucone à Lupicin. Ces établissements, les premiers fondés dans la province, s’inspirent notamment d’usages monastiques orientaux, transmis par les communautés de Provence (Lérins, Marseille) et de Lyon ; la pauvreté y est absolue, la prière et la lecture communes fréquentes, le travail orienté vers la culture et l’artisanat.
Romain était indulgent, doux et patient. Lupicin, sévère et intransigeant. Cela composait un heureux mélange. Quand le relâchement s’introduisait à Condat, Lupicin reprenait les choses en main et rétablissait la discipline. Quand les moines de Laucone commençaient à se décourager de trop de rigueur, Romain devenait leur supérieur, les faisant dormir et manger davantage, leur rendant bonne humeur et santé.

St Romain le seul à devenir prêtre – meurt vers 460, transporté au monastère de 105 moniales que sa sœur dirigeait à La Balme, et qui deviendra Saint-Romain de Roche ; Lupicin de même laissera son nom à la localité qui vers 480 recevra son corps.

La gloire de Dieu, dans les deux cas, y trouvait son compte.

Martyrologe romain


Illustration: Saint Romain et saint Lupicin – cathédrale de Saint-Claude.

 

« Saint Romain qui joue les printemps téméraires ouvre la porte au retour de l’hiver »

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils