Derniers articles

Catégorie articles

26 Avril Fête de Sainte ADILA


Bienheureuse Alde

Tertiaire des Humiliés (✝ 1309)

Alda ou Alida.
Sienne en Toscane fut la ville de toute sa vie. Elle y épousa le jeune Bindo Bellanti, comme elle, de la noblesse siennoise. Elle aima cet époux dont la bonté était aussi grande que la piété. Lorsqu’il mourut, elle n’avait que trente ans et se consacra dans le « tiers Ordre des humiliés », des humbles. Puis elle soigna les malades à l’hôpital de sa ville, jusqu’à sa mort.
Blason du Tiers Ordre des Humiliés avec comme devise:

« L’humilité vainc toutes choses »

Les origines de l’ordre sont obscures. Selon certains chroniqueurs, des nobles de Lombardie, faits prisonniers par l’Empereur Henri V (1081-1125) à la suite d’une révolte, sont gardés captifs en Allemagne. Après avoir enduré les épreuves de l’exil pendant un certain temps, « s’humiliant » devant l’empereur et portant la robe de pénitent, un certain mode de vie leur fait gagner leur libération.

 St Benoit donnant la règle au HUMILIES

Les humiliés de Lombardie sont à l’origine une association de travailleurs laïcs mariés qui choisissent de pratiquer la pauvreté volontaire et de prêcher la pénitence, sans aucun vœu et obligation de vie commune. Selon le Chronicon anonymi Laudunensis canonici, certains d’entre eux se rendent de Milan à Rome en 1178 pour obtenir du pape l’approbation de leur mode de vie. Leur prédication leur vaut d’être condamnés par l’Église en 1184 au concile de Vérone. Le pape Innocent III approuve finalement leur mode de vie ou « Propositum » en 1201, celui des Poveri Cattolici en 1208, et celui des Poveri Lombardi en 1210.

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils