Derniers articles

Catégorie articles

2 Avril VENDREDI SAINT


En ce VENDREDI SAINT

nous vous offrons cette méditation du Père Christian de Chergé (1937- 1996) prieur de Tibhirine, un an avant sa mort en 1996.

 

Il m’a aimé jusqu’à l’extrême,

l’extrême de moi, l’extrême de lui.

Il m’a aimé à sa façon, gracieusement, gratuitement…

comme je ne sais pas aimer:

cette simplicité, cet oubli de soi,

ce service humble et non gratifiant.

Il a aimé les siens jusqu’à l’extrême,

ils sont tous à lui, chacun comme unique,

une multitude d’uniques.

Il a tant aimé les hommes

qu’il leur a donné son Unique:

et le Verbe s’est fait Frère. Amen

 

Egalement ce chemin de croix proposé par le Père Joseph Ayel,  ancien Responsable de la CDAS Commission d’Art Sacré et prêtre intervenant sur notre paroisse (Relais Auzon)

 

Voici l’histoire du CHEMIN DE CROIX

                           de PRADELLES (Haute-Loire)

« Ce chemin de croix se trouve dans l’église de Pradelles, dernière église au sud de la Haute-Loire.

Nous l’avons aperçu lors de l’installation dans cette église d’une exposition de photos des vierges romanes des diocèses du Puy et de Clermont –

C’était en 2004-2006

J’ai appris par le curé de Pradelles (le père Emmanuel Chazot) qu’il avait découvert ces tableaux au grenier du Presbytère en partie dé abimés par l’humidité et les poussières. S’étant renseigné en interrogeant les habitants il a découvert qu’il avait été réalisé par un monsieur Henry Christaën, originaire de Grenoble lors de vacances qu’il prenait à Pradelles ; et qu’il venait encore chaque année. Le curé s’est empressé de le contacter et celui-ci a accepté de restaurer ce qui était nécessaire de faire pour redonner vie à cette œuvre. Il lui a appris à cette occasion que ces tableaux avaient été commandés par le curé de l’époque (qui s’appelait Claudius Ayel ! surprise : c’était mon oncle qui était curé à Pradelles dans les années 1960) : M. Christaën a dit que le curé lui avait demandé de faire quelques chose de « moderne ».

C’est en fait une peinture à l’huile (sur bois ou sur toile, je ne sais plus, de dimensions environ 75 x170, d’après mes souvenirs, )

Disposé dans le déambulatoire du chœur . J’ai apprécié à mon tour. J’ai pris des photos. »

Père Joseph Ayel, 22 mars 2021

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils