Derniers articles

Catégorie articles

18 Mars F^te de Saint CYRILLE de Jérusalem


Cyrille de Jérusalem

Né vers 315, évêque de Jérusalem, docteur de l’Église ( 387)

Originaire des environs de Jérusalem, il devint prêtre en 345 puis évêque de Jérusalem en ce IVe siècle troublé par les querelles entre ariens et orthodoxes.  Il fut, à trois reprises, chassé de son siège épiscopal par les ariens qui contestaient la pleine divinité du Christ. Il vivra en tout dix-sept années en exil. En 378, il revient enfin définitivement dans            Jérusalem déchirée par les divisions.

Illustration: Fresque d’une église orthodoxe grecque.

Il prêchera inlassablement pour enfanter un peuple chrétien dans la ville qui connut la Passion du Christ et sa Résurrection. Ce seront ses admirables catéchèses de la nuit pascale pour la formation des nouveaux baptisés. Il le faisait près des deux « grottes mystiques », celle du Tombeau du Christ près du calvaire, et celle du Mont des Oliviers. Elles lui ont valu d’être proclamé docteur de l’Église par Léon XIII. Meurt en 387

 En 1883, il est proclamé Docteur de l’Église par le pape Léon XIII.

Le 27 Juin 2007 Benoît XVI a consacré sa catéchèse à la figure de saint Cyrille de Jérusalem qui fut « un évêque de grande culture biblique ».


« Cyrille fut ordonné évêque en 348 par le Métropolite de Césarée de Palestine Acacius, philo arien et qui pensait trouver en lui un allié. Bientôt il fut en conflit avec Acacius et « pas seulement dans le domaine doctrinal mais aussi juridictionnel car Cyrille défendit l’autonomie de son siège par rapport à celui de Césarée ». Cela lui valut trois exils en vingt ans et ce n’est qu’en 378, après la mort de l’empereur philo arien Valens, qu’il reprit définitivement possession de son diocèse, où il ramena unité et paix parmi les fidèles. On conserve de Cyrille 24 catéchèses précédées d’une catéchèse introductive.
« L’œuvre de saint Cyrille constitue une catéchèse systématique et réaliste, consacrée à la renaissance du chrétien par le baptême ».

St Cyrille église de Pacrak en Croatie

Au plan doctrinal, son œuvre établit un « rapport symphonique » entre les deux Testaments, plaçant le Christ au cœur de l’univers ». Dans sa catéchèse morale il invite à la transformation des attitudes païennes en une vie nouvelle dans le Christ, tandis que dans sa catéchèse mystagogue il pousse les nouveaux baptisés à découvrir dans les rites…les mystères cachés ».
« Pour cela -a conclu Benoît XVI- une catéchèse intégrale, qui implique le corps, l’âme et l’esprit, demeure fondamentale pour les chrétiens d’aujourd’hui. « .
Source: VIS 070627 (410).

Martyrologe romain

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils