Derniers articles

Catégorie articles

17 mars Fête de Saint PATRICK


Patrick

Confesseur, évêque missionnaire en Irlande ( 461)

Il est difficile d’évoquer l’île émeraude sans immédiatement songer à son saint patron, Patrick (385-461).

Il n’était pas Irlandais, mais sans doute Gallois. Son père était un officier romain ; son grand-père, un prêtre catholique. Il passa son enfance dans une famille aisée jusqu’au jour où ses proches furent tués par des pirates. A 16 ans, Patrick est enlevé par des pirates et vendu comme esclave en Irlande. ; il parvient à  s’échapper sur les côtes normandes sans doute, gagna le port de Cancale, en Bretagne.

Il étudia la théologie pour devenir prêtre. Après un séjour en France où il est consacré évêque, il se sent appelé à revenir dans cette Irlande de sa servitude pour l’évangéliser. Il y débarque en 432 et multiplie prédications et conversions dans une population dont, par force, il connaît bien les coutumes et la langue.

On pense que la plupart des druides devinrent moines, adoptant la religion chrétienne présentée avec tant de finesse et de conviction. Lorsque meurt Patrick, à Armagh, en 461 l’Irlande est chrétienne sans avoir compté un seul martyr et les monastères y sont très nombreux.


Saint Patrick prêchant devant les rois (cathédrale de Carlow, vitrail de Franz Mayer)

 

« Saint Patrick fut le premier Primat d’Irlande. Mais il fut surtout celui qui sut mettre dans l’âme irlandaise une tradition religieuse si profonde que chaque chrétien en Irlande peut à juste titre se dire l’héritier de saint Patrick. C’était un Irlandais authentique, c’était un chrétien authentique: le peuple irlandais a su garder intact cet héritage à travers des siècles de défis, de souffrances et de bouleversements sociaux et politiques, devenant ainsi un exemple pour tous ceux qui croient que le Message du Christ développe et renforce les aspirations les plus profondes des peuples à la dignité, à l’union fraternelle et à la vérité. »

 (discours au Corps diplomatique – Jean-Paul II – 29 septembre 1979)

 

– La saint-Patrick, fêtée le 17 mars, est le jour le plus important de l’année pour les irlandais du monde entier. Si officiellement l’Irlande n’a pas de fête nationale, la Saint Patrick en tient lieu.

Au Rock de Cashel, lors d’un sermon demeuré célèbre, il montra une feuille de trèfle: voilà la figure de la Sainte Trinité. 

Les figures de triades étaient familières à la religion celtique: le trèfle deviendra la symbole de l’Irlande.

Une des légendes de St Patrick

Le Purgatoire de St Patrick est une grande caverne souterraine, sinuée dans une ile du lac Deagh, en Ulster où le saint allait médite les jugements de Dieu et se livrer à la pénitence. On y est toujours allé en pèlerinage depuis sa mort, et certaines âmes ont cru qu’il suffisait d’y passer quelques temps pour éviter les peines du purgatoire en l’autre monde.

Pèlerinage au Purgatoire de saint Patrick sur l’île des Saints sur le Lough Derg. Estampe de William Frederick Wakeman tirée de l’ouvrage de D. Canon O’Connor, St. Patrick’s Purgatory, Lough Derg, Dublin, James Duffy and Co., 1903, p. 208.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils