Onction des malades

 

Elle est réservée aux malades qui, dans les souffrances et les difficultés, demandent courage et espérance et reçoivent de l’Église, par ce sacrement, force spirituelle et confiance

Le sacrement de l’onction des malades a longtemps été appelé le sacrement de l’Extrême onction, et réservé aux mourants. Aujourd’hui, conformément à la tradition la plus ancienne, le sacrement que l’on donne aux mourants, c’est l’eucharistie, que l’on dit être reçu en viatique (pain de route). L’onction est, quant à elle, réservée aux malades qui, dans les souffrances et les difficultés, demandent courage et espérance et reçoivent de l’Église, par ce sacrement, force spirituelle et confiance. Comme tout sacrement, il transforme la personne qui le reçoit dans la foi.

Prendre contact avec l’accueil ou un prêtre ou un diacre.

Aller à la barre d’outils